This project has received € 12m of funding from Horizon 2020 program for research and innovation of the European Union under the grant agreement No 654465.

Installation pilote LEILAC

Calix a commencé à travailler, il y a deux ans, avec un réacteur à l’échelle commerciale, séparant directement avec succès le CO2 de minéraux de magnésium. Toutefois, la température requise pour faire sortir le CO2 du calcaire est nettement plus élevée. Pour appliquer cette technologie à l’industrie du ciment ou de la chaux, il faut une conception rigoureuse et des tests approfondis.

En vue de démontrer que cette technologie peut être appliquée aux industries du ciment et de la chaux, LEILAC développera, construira et exploitera une installation pilote démontrant la technologie de calcination à séparation directe, qui captera plus de 95 % des émissions de CO2 issues du processus (qui représentent 60 % du total des émissions de CO2) des deux secteurs, sans surcoûts significatifs ni augmentation de la consommation d’énergie, par rapport à la technologie de pointe sans captage de CO2.

Le projet, qui a obtenu un financement européen dans le cadre du programme européen de recherche et d’innovation d’Horizon 2020, débutera en 2016 et durera cinq ans.

L’installation pilote sera construite à l’usine de HeidelbergCement à Lixhe, en Belgique, pour faire des essais approfondis. L’objectif est de faire tourner l’unité pilote de calcinateur à séparation directe haute température pendant deux ans au cours desquels elle fera l’objet de tests approfondis dans un environnement opérationnel standard, avec une capacité d’alimentation de 240 tonnes par jour de farine crue pour la production de ciment et 200 tonnes de calcaire broyé respectivement, en continu pendant plusieurs semaines. Une recherche fondamentale sur les exigences et les performances du procédé sera réalisée pour démontrer que la technologie fonctionne suffisamment pour planifier l’augmentation d’échelle. Les résultats du projet seront largement diffusés par des publications régulières, des conférences et ce site Web.

Pour accélérer le développement, LEILAC prévoit une feuille de route techno-économique et de nombreuses activités d’échange de connaissances, avec un centre d’accueil à l’installation pilote. Pour atteindre l’objectif de 80 % de réduction des émissions d’ici 2050, le CSC et le CUC devront être appliqués à la grande majorité des fours à ciment et à chaux, en fonction des résultats des autres initiatives de réduction de CO2, mentionnées précédemment. LEILAC occupe une position unique pour démontrer une solide technologie en vue d’aider l’Europe à atteindre ses objectifs en temps opportun, de manière effective et efficace.