Technologie de base – Séparation directe

Le projet LEILAC, basé sur une technologie appelée séparation directe, vise à permettre le captage efficace des émissions inévitables du processus de production de chaux et de ciment.

La technologie de Calix réinvente les flux de processus existants d’un calcinateur traditionnel, chauffant indirectement le calcaire par une cuve spéciale en acier. Ce système unique permet de capter le CO2 pur lorsqu’il se dégage du calcaire puisque les gaz d’échappement du four restent séparés. Cette solution remarquable ne requiert pas de processus ni de produits chimiques supplémentaires.

Comme deux tiers des émissions de CO2 émanant de la production de ciment sont dégagés par le calcaire, cette technologie offre l’opportunité unique de capter ces émissions sans surcoûts significatifs ni augmentation de la consommation d’énergie. Les pertes d’énergie liées à la technologie de séparation directe sont essentiellement des pertes de chaleur dans l’équipement et la compression du CO2 (pour transport et stockage).

Ce concept fonctionnera également avec de grandes quantités de combustibles alternatifs, permettant à l’industrie du ciment et de la chaux de réduire le total de ses émissions plus encore que celles d’une installation classique alimentée au charbon sans pénalité[1].

Il permet aussi d’utiliser des techniques de captage du carbone entièrement développées par le secteur électrique, pour les appliquer aux émissions de chaleur.

Cette innovation requiert des changements minimes du processus conventionnel pour le ciment, en remplaçant le calcinateur de la tour de préchauffage. Pour la chaux, il n’y a pas de contamination du produit par les gaz de combustion. La technologie peut être utilisée avec des combustibles alternatifs et d’autres technologies de captage pour atteindre l’objectif de 80 % de réduction des émissions d’ici 2050.

 

[1] Le remplacement par la biomasse et les déchets est déjà une réalité dans les grandes cimenteries qui fonctionnaient au charbon, se traduisant par une réduction des émissions allant jusqu’à 14 %. Le réacteur de séparation directe permettra à l’industrie de la chaux de procéder à la même substitution puisque les impuretés des combustibles ne contamineront pas le produit fini comme elles le feraient dans les fours traditionnels.

The Direct Separation Reactor

This project has received € 12m of funding from Horizon 2020 program for research and innovation of the European Union under the grant agreement No 654465.